Actualité -

Prévenir et contrôler les infections à l’hôpital

En 2020, le service HPCI verra un de ses membres partir à la retraite : Elizabeth Penny, experte en prévention des infections aux eHnv depuis plus de quinze ans. Entretien.

Les cinq membres du service Hygiène, Prévention et Contrôle de l’infection (HPCI) ont été particulièrement mobilisés durant la crise sanitaire. Leur expertise a permis de mieux répondre à la pandémie de Covid-19, qui a chamboulé les pratiques hospitalières, et assurer la sécurité sanitaire des patients tout en suivant les recommandations cantonales.

Le service HPCI des eHnv
Le service HPCI est composé de cinq personnes : trois infirmières et deux médecins infectiologues. De gauche à droite : Aude Tondini, Dr Laurent Merz, Elizabeth Penny, Prof. Alain Cometta, Nathalie Comastri. 

Quel est votre rôle en tant qu’experte en prévention des infections ?

Elizabeth Penny : Mon rôle, en tant qu’experte en prévention des infections associées aux soins (EPIAS), consiste à surveiller et contrôler les infections, les bactéries multi-résistantes, les bactériémies, les infections du site opératoire, les risques infectieux par l’air et l’eau. J’assure la mise en place des objectifs du programme cantonal contenus dans les contrats qui lient l’institution à l’OFSP et à l’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et cliniques (ANQ). J’effectue des analyses de risque et des procédures. Je conseille sur les bonnes pratiques, afin de répondre au mieux à la législation. Enfin, j’assure le relai entre le terrain et la commission HPCI qui regroupe le service HPCI, la direction médicale, la direction des soins et un médecin-chef des CTR.

Ma mission consiste également à contrôler des normes de sécurité dans les plateaux techniques. Je fais la promotion de l’hygiène des mains chaque année dans les établissements, je travaille en partenariat avec le Centre régional de santé au travail (CRST) dans la prévention de la grippe.

Je participe aussi au suivi des situations épidémiques telles que celle que nous vivons actuellement mais également lors d’apparition de cas de coqueluche, rougeole, etc.  

Vous allez partir à la retraite d’ici quelques jours. Qu’est-ce que ça fait ?

Une nouvelle vie ! Un nouveau départ. Les deux autres membres de mon équipe, Nathalie Comastri et Aude Tondini vont assurer la suite avec le Dr Laurent Merz et le Prof. Alain Cometta, et je sais que ça va très bien se passer. De savoir que ces deux personnes vont prendre le relais me fait extrêmement plaisir.

Qu’allez-vous regretter ?

Travailler en tandem avec le Professeur Cometta tout au long des années passées aux eHnv a été un grand privilège pour moi. J’ai pu apprécier ses qualités humaines et bénéficier de son soutien et de son expertise médicale. Je suis persuadée que cet esprit de collaboration perdurera et je souhaite une bonne continuation à toute l’équipe.


Découvrez Hmag, le magazine édité par les eHnv