Actualité -

Octobre rose: sensibilisation au cancer du sein

A l’occasion d’Octobre rose, mois de sensibilisation au cancer du sein, découvrez le témoignage d’Assya Gendre, qui nous raconte son combat.


Femme active, Assya Gendre vit à 100 à l’heure jusqu’au jour où elle ressent une grosseur dans son sein droit. Après une visite chez son gynécologue suivie d’une mammographie, le diagnostic tombe: «Du jour au lendemain, j’ai vu ma vie basculer».

Quand on la voit, difficile d’imaginer qu’elle se bat contre un cancer. Dynamique et souriante, elle déborde d’énergie. Pourtant, les traitements l’épuisent et l’obligent à arrêter son travail. La première étape compliquée a été la perte de ses cheveux et elle appréhende l’ablation de son sein, mais sa priorité reste sa santé: «Sans la santé, je n’aurais plus rien».

Assya Gendre est suivie au Centre d'oncologie et d'hématologie à Yverdon-les-Bains. Comme l’explique Dr Bernard Chevaux, médecin oncologue, il existe aujourd’hui 4 catégories de traitements pour lutter contre un cancer du sein: la chimiothérapie, la radiothérapie, l’hormonothérapie et la chirurgie. Selon les caractéristiques de la tumeur, ils peuvent être utilisés seul ou en association.

Pourquoi le dépistage du cancer du sein est-il si important?

Chaque année en Suisse, le cancer du sein frappe plus de 5’700 femmes et provoque 1’400 décès. Plus tôt le cancer sera détecté, plus grandes seront les chances de succès.

Faites comme Assya Gendre: au moindre soupçon, n’hésitez pas à aller consulter votre gynécologue. Une autopalpation régulière des seins est recommandée et le canton de Vaud a mis sur place un programme de dépistage et une ligne téléphonique dédiée: 0848 990 990.

Dépistage du cancer du sein


Découvrez Hmag, le magazine édité par les eHnv