Actualité -

La permanence médicale d’Orbe sera intégrée au futur CTR

Le Comité directeur des eHnv a pris la décision de renoncer à implanter la permanence médicale d'Orbe sur le site des Moulins-Rive Droite. Elle sera localisée dans le futur Centre de traitement et de réadaptation.

Prévue initialement dans les bâtiments des Moulins-Rive droite actuellement en construction au sud de la ville, la nouvelle permanence médicale à Orbe sera finalement localisée dans le futur Centre de traitement et de réadaptation (CTR). Cette décision de déplacer ce service sanitaire de proximité de 150 mètres a été prise par le Comité directeur des eHnv. Un choix dicté à la fois par des contingences médicales, techniques, économiques mais aussi temporelles.

En effet, la planification globale des projets des « eHnv du futur » a malheureusement dû être retardée avec comme conséquence le report, depuis 2018, de l’ouverture de la permanence sur le site des Moulins-Rive droite prévue au printemps 2023.

L‘exploitation de cette permanence au sein du futur CTR permettra l’élaboration de précieuses synergies entre les équipes et les infrastructures des deux établissements. De plus, ce rapprochement est économiquement plus rationnel puisqu’il rend possible l’exploitation d’une seule unité de radiologie conventionnelle au lieu de deux.

Enfin, il est important de rappeler que, ces dernières années, les missions du futur CTR d’Orbe ont été développées pour offrir non seulement des prestations stationnaires de réadaptation, mais également des prestations ambulatoires pour la personne âgée, créant ainsi un véritable centre régional de gériatrie et de soins palliatifs.

Pour Orbe, la décision du Comité directeur des eHnv ne change en rien l’offre médicale actuelle et future sur le territoire communal. La permanence médicale basée à l’Hôpital d’Orbe et qui accueille les patients dès 16 ans, avec et sans rendez-vous, reste opérationnelle tant que celle intégrée au CTR ne sera pas en activité.

Les bâtiments des Moulins-Rive droite actuellement en construction, abriteront, comme prévu, plusieurs dizaines d’appartements protégés avec des services dédiés à la personne, un centre médico-social d’accueil temporaire (CAT) et un cabinet médical privé regroupant plusieurs médecins. Quant à la surface prévue pour accueillir la permanence médicale, les eHnv se sont engagés, en concertation avec les autorités communales, à trouver un repreneur dans le domaine de la santé.

Avec l’Etablissement médico-social (EMS) qui accueille 85 pensionnaires au nord de la ville, ces projets constituent une nouvelle pièce du « puzzle santé » destiné au bien-être de la population urbigène.


Découvrez Hmag, le magazine édité par les eHnv