Actualité -

Covid-19 : report de l’activité chirurgicale stationnaire non urgente

Les Établissement hospitaliers du Nord vaudois ont reçu l’ordre de la Direction générale de la santé (DGS) d’interrompre les opérations électives non ambulatoires.

Nous observons aujourd’hui une croissance rapide du nombre d’hospitalisations en Suisse. Le système hospitalier est passé en état d’alerte de niveau 3, ce qui signifie que la cellule de coordination romande est activée pour l’ensemble des institutions hospitalières exploitant des lits de soins intensifs reconnus. Les hôpitaux doivent prendre les dispositions pour libérer les espaces et forces de travail permettant de prendre en charge un nombre supplémentaire de patients Covid en soins intensifs.

Dès le lundi 2 novembre, l’activité élective stationnaire des blocs opératoires est par conséquent déprogrammée. Les blocs opératoires de l'hôpital d'Yverdon-les-Bains sont organisés de manière à pouvoir gérer les opérations urgentes et semi-urgentes (traumatologie, oncologie, infectiologie, obstétrique, etc.) et les salles d’intervention de l’hôpital de Saint-Loup sont temporairement fermées.

Le centre de chirurgie ambulatoire DaisY reste ouvert et l’activité opératoire élective ambulatoire et les consultations ambulatoires maintenues.

À partir du mercredi 4 novembre, toutes les personnes hospitalisées en urgence et les personnes ayant une intervention ambulatoire prévue seront testées (le patient est alors considéré comme suspect jusqu’au résultat).

Visites

Les visites aux patients Covid-positifs et suspects ne sont pas autorisées, sauf en cas d’accord de l’équipe médico-soignante. Les visites aux autres patients sont limitées à une personne par patient. Dans la mesure du possible, la durée des visites devrait être réduite au minimum. Pour des raisons de sécurité, les enfants de moins de 12 ans ne sont pas admis pour les visites.


Découvrez Hmag, le magazine édité par les eHnv