Actualité -

Une étape importante vers la centralisation des soins aigus

L’activité de chirurgie générale stationnaire actuellement réalisée à Saint-Loup sera rapatriée à Yverdon-les-Bains.

Après la présentation, fin 2015, et la mise en place des réformes nécessaires à l’application de leur plan stratégique 2015-2020 – document accueilli favorablement par le chef du Département de la santé et de l’action sociale –, les Établissements hospitaliers du Nord vaudois s’attellent, depuis plusieurs mois déjà, à la concrétisation de ce document.

Parmi les enjeux majeurs dudit plan stratégique figure l’ambitieuse réforme de la centralisation des soins aigus sur le site d’Yverdon-les-Bains. Une étape cruciale qui permettra, notamment, de doter les Établissements hospitaliers du Nord vaudois d’un plateau médico-technique de pointe capable de répondre, dans les meilleures conditions, à toutes les pathologies relevant d’un hôpital non universitaire.

Aujourd’hui, une nouvelle pierre de l’important chantier de la centralisation des soins aigus est sur le point d’être posée avec le rapatriement, à Yverdon-les-Bains, de l’activité de chirurgie générale stationnaire actuellement réalisée à Saint-Loup. Cette étape, prévue pour le 1er janvier 2018, aura notamment pour effet de diminuer sensiblement le nombre global de lits et de fermer l’une des trois salles d’opération de Saint-Loup aujourd’hui sous-exploitée.

Par ailleurs, il est important de relever que cette opération s’effectuera avec le souci de maintenir les emplois, dans la mesure du possible. À savoir que le transfert sur le site d’Yverdon-les-Bains de 3,4 équivalents plein temps (EPT), imputable à cette nouvelle organisation, s’effectuera, en priorité, sur la base du volontariat.

D’un point de vue logistique, il est utile de relever que ce transfert ne devrait poser aucun problème, puisque le site d’Yverdon-les-Bains est en mesure d’absorber ce volume supplémentaire d’activité. Quant aux urgences chirurgicales de Saint-Loup, elles seront aussi transférées à Yverdon-les-Bains, selon de nouveaux protocoles, afin de garantir tant la sécurité qu’une prise en charge optimale de nos patients.

Enfin, l’offre sanitaire du site de Saint-Loup restera importante, puisque le site conservera de nombreuses prestations tant ambulatoires, stationnaires que d’hébergement dont vous trouverez le détail ci-dessous.

Hôpital de Saint-Loup dès le 1er septembre 2018


Découvrez Hmag, le magazine édité par les eHnv