Hmag -

Les fruits rouges, des réservoirs de vitamines

Antioxydants et anti-inflammatoires, les fruits rouges, et leurs feuilles, apportent de nombreux bienfaits au corps, à condition de respecter leur saisonnalité.

Ils sont à pleine maturité dès le printemps, et jusqu’à l’automne, et colorent les assiettes et les pâtisseries. Il ne faut pas hésiter à s’en régaler car fraises, framboises, cerises et groseilles contiennent de nombreux nutriments nécessaires au corps. De manière générale, toutes les espèces de fruits rouges sont riches en caroténoïdes et en vitamines. En particulier la vitamine C qui leur donne un pouvoir antioxydant. « Les autres variétés comme les fruits noirs ou jaunes en contiennent également, mais pas en aussi grande quantité », précise Anne Blancheteau, diététicienne responsable du service nutrition et diététique aux Établissements hospitaliers du Nord vaudois (eHnv).

Anne Blancheteau

Anne Blancheteau 
Responsable du service nutrition et diététique des eHnv 

Outre les bienfaits communs, chacun des fruits a ses propres spécificités. La cerise, par exemple, plus riche en sucre, possède également une forte concentration de potassium, et peut donc agir comme un diurétique et dépuratif. Depuis l’Antiquité, la framboise, quant à elle, a souvent été considérée comme un fruit ayant une action anti-inflammatoire. « Pour bénéficier pleinement des valeurs nutritives des fruits rouges, il est toutefois nécessaire de respecter leur saisonnalité et de les manger à maturité. » Ainsi, la responsable met en cause la vente et surtout la consommation de fruits rouges importés en hiver. « Comme ils viennent de l’étranger, ils manquent de fraîcheur, contiennent moins de vitamine C et ont probablement été cultivés avec des pesticides. Leurs qualités nutritionnelles sont, de ce fait, passablement amoindries. »

Les fruits rouges, des réservoirs de vitamines

Finalement, Anne Blancheteau rappelle la nécessité de varier les aliments. « Il faut toujours veiller à avoir une alimentation équilibrée en consommant une majorité d’espèces et ne pas se focaliser sur un seul type de fruit. » Ainsi, elle conseille de mélanger les fraises et les framboises, d’ajouter un peu de sucre ou de yaourt avec les fruits acides comme les groseilles à grappe. « Un yaourt ou du fromage blanc permet ainsi de diminuer l’acidité en bouche et laisse mieux ressortir le goût du fruit, constituant ainsi un excellent dessert équilibré. » Les branches, les feuilles et les tiges des fruits rouges contiennent aussi des bienfaits pour la santé. Considérées comme des plantes médicinales, les feuilles de cassis, de framboises, de mûres ou encore de fraises peuvent être séchées et consommées en infusion à boire tout au long de l’année. 
 

Texte : Tiago Pires
Photographie : Laura Spozio

Découvrez Hmag, le magazine édité par les eHnv