Actualité -

Parole aux acteurs du centre de santé de Cossonay

Une collaboration pluridisciplinaire se met en place au cœur du nouveau centre de santé ouvert en novembre. Entretien.

Nadia Carità, médecin généraliste en charge de la permanence médicale

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce projet ?

J’ai eu un véritable coup de cœur pour la région et le projet. Après différentes expériences au sein du service de médecine d'Yverdon, au CHUV, en cabinet de médecine générale à Concise ou encore à la PMU de Lausanne notamment, je suis retournée à Yverdon pour exercer en tant que cheffe de clinique aux urgences ambulatoires. Je désire maintenant ouvrir mon propre cabinet et le projet de centre de santé réunissant plusieurs disciplines m’a séduite. En effet, dans le cadre de maladies chroniques ou des problèmes aigus, la collaboration avec un ostéopathe et avec un physiothérapeute est extrêmement importante. Ces patients ont souvent besoin d’être pris en charge par plusieurs soignants différents pour les aider de la manière la plus complète possible sur le chemin de la guérison en leur apportant diverses approches.

Qui pourra se rendre à la permanence médicale ?

La permanence médicale accueille chaque patient dès 16 ans. Sur le plan médical, en plus des cas les plus courants de médecine générale et la prise en charge des plaies, nous sommes équipés pour traiter les cas de traumatologie. Par exemple, si une personne se casse le bras, nous pouvons faire une radio et mettre un plâtre au sein de la permanence. Une collaboration directe est prévue avec les radiologues de l’hôpital de Saint-Loup et d'Yverdon.

Nadia Carità, médecin généraliste en charge de la permanence médicale

Nadia Carità, médecin généraliste en charge de la permanence médicale

Line Rossier et François Gallay, ostéopathes

Pourquoi ouvrir un cabinet d’ostéopathie en parallèle à une permanence médicale?

Si la bonne complémentarité entre la médecine générale et la physiothérapie n’est plus à démontrer, il en va tout autrement de l'ostéopathie. En effet, très récemment admise comme profession de première intention et enseignée jusqu’à l’obtention d’un Master à la HES de Fribourg, son intégration au coeur du système de santé est encore toute nouvelle en Suisse. L’ouverture de ce cabinet au sein de ce nouveau centre de santé vise à démontrer que l’ostéopathie, par son approche fine de la mécanique humaine, saura apporter une réponse efficace non seulement aux troubles locomoteurs mais également à une large palette de pathologies dites fonctionnelles qui vont des maux de têtes aux règles douloureuses en passant par les troubles digestifs pour ne citer qu’eux. In fine, l’enjeu est de mieux collaborer entre les spécialistes afin d’améliorer l’efficacité de la prise en charge globale des patients.

Line Rossier, ostéopathe

Line Rossier, ostéopathe

François Gallay

François Gallay, ostéopathe

Sybille & Florian Hässig, fondateurs de Physio Clinics

Pourquoi avez-vous décidé d’ouvrir un nouveau cabinet à Cossonay ?

Le centre de Santé de Cossonay répond à un besoin croissant de la population, à savoir plusieurs domaines de compétences médicales et para-médicales sous un seul et même toit. Selon notre expérience - Physio Clinics est déjà présent dans plusieurs centres de santé similaires à celui de Cossonay -  les synergies entre les différents acteurs de la santé sont multiples  et  les centres de santé tels que celui de Cossonay permettent de garantir une prise en charge efficace et coordonnée des patients. 

 

Florian et Sybille Hässig, fondateur de Physio Clinics

Sybille & Florian Hässig, fondateurs de Physio Clinics


Découvrez Hmag, le magazine édité par les eHnv